Revue de presse #3

Par Émilie Poudroux – 25/02/2022 – Cet article n’engage que son autrice : la SCUE laisse la liberté à son équipe de publier des revues de presse sans censure.

INFORMATION AUX LECTEURS ET LECTRICES : cet article a été rédigé mercredi, avant l’invasion russe en Ukraine. Sa publication était programmée pour vendredi 25 février.

Quel est le rôle de l’UE dans cette crise de l’Europe de l’Est ?

« Tous sur la même ligne, c’est trop rare pour ne pas être souligné » dixit une des diplomates présentes lors du sommet de l’Union Européenne africaine en parlant de la crise Ukraine-Russie. Depuis près d’une décennie, ce conflit entre ces deux grands à l’est du vieux continent provoque un certain nombre de défis de décisions à prendre face à cette crise.

En effet, face à la possible attaque de la Russie sur le territoire ukrainien, il est important de comprendre les objectifs et le rôle des vingt-sept dans ce conflit.

Il est important de comprendre les prémisses de ce conflit ukraino-russe et de ce fait de comprendre pourquoi la Russie amasse ses troupes vers l’Ukraine et en quoi l’Union Européenne rentre en jeu ici.

Tout commence en 2013 lorsque l’Ukraine décide de se retirer de l’Union Européenne ce qui engendré de nombreuses manifestations violentes au sein du pays ce qui amènera à une fuite du président en place Viktor Ianoukovitch, accusé de violations des droits de l’Homme.  L’instabilité politique en Ukraine a amené la Russie à annexer illégalement le territoire de la Crimée en majorité russophone. Cette annexion amènera par la suite de nombreuses restrictions diplomatiques et économiques par l’Union Européenne sur la Russie. C’est cependant le déploiement des troupes russes sur le sol du Belarus avec pour intention d’envahir l’Ukraine pour raison historique que la Russie va devenir un obstacle de taille et un acteur primordial pour l’Union Européenne mais aussi pour les États-Unis et l’OTAN. En effet, le déploiement de troupes russes aux frontières de l’Ukraine vient créer une situation d’escalade dans les relations internationales.

Quelles sont les objectifs de l’Ukraine ?

Pour le gouvernement ukrainien, il est primordial de retrouver une certaine stabilité dans le pays et surtout de retrouver le contrôle de l’intégrité de leur territoire, et donc la Crimée. Néanmoins, récupérer des terres prises par les séparatistes pro-russes n’est pas chose facile, de ce fait, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, élu en avril 2019, souhaite un rapprochement avec l’Union européenne mais aussi avec l’OTAN. En effet, son adhésion à l’OTAN permettrait une possibilité d’intervention des pays membres de l’Alliance atlantique en cas d’agression militaire. Une perspective à laquelle s’oppose fermement la Russie qui prendrait ce ralliement à l’OTAN comme un enfermement, un encerclement de l’ennemi occidental.

Mais pourquoi la Russie voudrait-elle envahir l’Ukraine ?

Le Président russe Vladimir Poutine n’a jamais caché son attachement à la grandeur et à la puissance de l’ancienne Russie et à son souhait de retrouver et de réunifier les territoires perdus de l’ex URSS. L’Ukraine est, en plus, un pays proche de la Russie tant dans son histoire que dans la culture et même dans la langue. Moscou fait ainsi planer une menace dont l’exécution est incertaine. En effet, une invasion aurait un très important coût humain et économique, d’autant que des lourdes sanctions américaines et européennes, s’ajoutant à celles déjà en vigueur, frapperaient probablement le géant de l’Est. Celui-ci maintient tout du moins la pression sur l’Ukraine et ses alliés occidentaux.

Objectifs de l’Union Européenne face à cette crise ?

Depuis l’invasion de la Crimée, l’Union Européenne a joué un rôle défensif (en tout cas en matière économique) dans ce conflit. En effet, de nombreuses sanctions ont été mise en place par l’UE. De plus, la France et l’Allemagne ont (et jouent) encore un rôle prépondérant dans la gestion du conflit. Les deux alliés sont impliqués dans la résolution de ce conflit depuis une réunion informelle de 2014, en marge des célébrations du débarquement de Normandie. Les dirigeants ukrainien, russe, français et allemand avaient alors pu ouvrir des négociations à l’initiative du président français François Hollande. Ces rendez-vous à quatre ont depuis pris le nom de “format Normandie”. Depuis le début d’année 2022 et face à l’intransigeance russe de ne pas retirer ses troupes, l’Union Européenne établie une politique de sanctions vis-à-vis de la Russie. En effet, dans un premier temps, des sanctions économiques seront mises en place comme une coupure de gaz de Moscou.

Une possible sortie de crise ?

À ce jour, il est peut-être encore trop tôt pour envisager une finalité à ce conflit qui perdure depuis bientôt dix ans. De plus, depuis la fin 2021, les échanges entre Washington et Moscou n’ont fait qu’aggraver la situation en escaladant le conflit. Pour ajouter à cela, jusqu’à peu, la Russie ne considérait pas l’Europe comme un interlocuteur à part entière. Cependant, 2022 pourrait être la voie du changement. En effet, en recevant le président français Emmanuel Macron au Kremlin, Vladimir Poutine semble être ouvert à de nouveaux échanges multilatéraux. Ce rendez-vous avec la France témoigne donc d’un retour de l’Europe sur la table des négociations et à plus long terme, d’une possible désescalade et d’une sortie de crise.

INFORMATION AUX LECTEURS ET LECTRICES : cet article a été rédigé mercredi, avant l’invasion russe en Ukraine. Sa publication était programmée pour vendredi 25 février.

Sources :

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/02/18/crise-ukrainienne-l-union-europeenne-se-dit-prete-a-faire-face-aux-coupures-de-gaz-de-moscou_6114240_3210.html

https://www.consilium.europa.eu/fr/policies/sanctions/ukraine-crisis/#:~:text=6%20mars%202022.-,Restrictions%20en%20mati%C3%A8re%20de%20relations%20%C3%A9conomiques%20avec%20la%20Crim%C3%A9e%20et,entreprises%20%C3%A9tablies%20dans%20l’UE.

https://www.europarl.europa.eu/news/fr/press-room/20220210IPR23007/les-menaces-de-la-russie-sont-un-signal-d-alarme-pour-l-ue-selon-les-deputes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.